Selon les télécoms, les partenariats sont essentiels pour s'adapter aux fournisseurs OTT

Vous désirez en savoir plus? Avez-vous besoin de conseil pour le choix de votre produit?

Décrivez-nous vos besoins et nous vous offrirons la solution adéquate.

Selon une nouvelle étude réalisée pour Comarch, les télécoms voient les acteurs over-the-top (OTT) comme une chance plutôt que comme une menace. Comarch a confié l’élaboration du rapport de recherche à Heavy Reading.

Selon l’étude :

  • 42% des télécoms choisissent de travailler en partenariat avec les fournisseurs OTT tels que Netflix et Whatsapp en regroupant les services proposés par les partenaires.
  • 24% ont décidé d'entrer en concurrence avec ces fournisseurs en développant leur propres applis.
  • 18% d’entre eux ont opté pour la diversification – ils se sont transformés en fournisseurs multi-plateformes pour les OTT.
  • 14% ont préféré de se spécialiser en se concentrant sur les problèmes de qualité côté clients pour pouvoir rester compétitifs.

 

Investir dans la transformation numérique : une priorité absolue

Les répondants ont qualifié les investissements en informatique décisionnelle et en analyses comme leur première priorité dans les 12 mois qui suivent.

Les répondants ont accordé une très haute priorité aux systèmes soutenant le service aux clients et les opérations. Les questions de sécurité, telles que la cybersécurité ou la gestion des identités et des accès, se sont retrouvées parmi les domaines de moindre priorité d'investissement.

« Les données de télécommunications sont probablement les plus riches dans le monde : l’utilisateur porte son téléphone toujours sur lui et l’utilise pour faire presque tout, tant pour appeler que pour faire des achats et s’occuper de ses finances en ligne. La richesse des informations qui peuvent être obtenues à partir de cette source est inestimable. Il n'est donc pas étonnant que les télécoms accordent la plus grande priorité aux investissements en BI (informatique décisionnelle) et analyses », dit Małgorzata Siwiec, Marketing Director chez Comarch.

 

Avis partagés quant à Big Data

Les répondants n’étaient pas unanimes s’il s’agissait du traitement des données collectées.

  • 28% d’entre eux planifient d’utiliser ces données pour développer des campagnes de marketing et publicité.
  • 26% s’en servent pour mieux comprendre leurs clients et ne prévoient pas de monétiser ces données.
  • 20% s’appuieront sur ces données pour mettre en place des services géodépendants.
  • 11% prévoient de vendre des rapports relatifs aux comportements des utilisateurs aux tiers ou de proposer les données d’utilisateurs rendues anonymes aux tiers.

Les compagnies de télécommunications veulent utiliser les données détenues pour développer une offre plus riche des applis libre-service et pour proposer, à long terme, des offres plus personnalisées.

 

Priorités de la transformation numérique

Les télécoms cherchent aussi à réduire leurs coûts en se concentrant davantage sur l'automatisation des processus et du réseau. L’étude a démontré qu’ils sont moins intéressés d’investir en DevOps en tant qu’élément de leurs processus de transformation numérique.

En fait, 11% des répondants ont admis n'avoir aucune fonction relevant de DevOps. Parmi ceux qui ont adopté le DevOps, 39% ont indiqué qu’il ne couvrait qu’une partie de leur organisation.

 « Le paradoxe de l’ère des smartphones et tel qu’au sein des compagnies qui offrent la connectivité pour l’informatique mobile, on retrouve toujours un niveau élevé des processus manuels, et que les clients généralement considèrent ces compagnies comme problématiques s’il s'agit de commander de nouveaux services ou de résoudre des problèmes (qui d’ailleurs sont souvent dus aux erreurs humaines dans les processus manuels). La bonne nouvelle c’est que les télécoms ne sont pas pires que la plupart des industries établies s’il s’agit de l’automatisation et de la numérisation. Au lieu de comparer une compagnie de télécommunications avec une compagnie publicitaire (Google, Facebook, etc.), il serait plus juste de la comparer avec un fournisseur local d'électricité, une compagnie aérienne, une banque ou encore une enseigne des supermarchés. Dans ce contexte là, les télécoms s'avèrent être plutôt avertis s’il s'agit de la numérisation », dit James Crawshaw, Analyste Principal chez HEAVY READING.

 

Lévolution du réseau

La transformation numérique et l’évolution du réseau font que les innovations, telles que la virtualisation, sont perçues comme des catalyseurs potentiels d’une plus grande agilité des opérateurs de télécommunications. Les analystes ont posé aux compagnies entre autres la question : quand aurez-vous déplacé 50% de vos opérations/services vers le nuage ?

  • Un tiers a répondu que ceci aura lieu d'ici les trois prochaines années
  • 37% ont prolongé ce délai jusqu’à trois à cinq ans
  • 5% ont indiqué que ceci prendra encore plus de 10 ans

Comme on pouvait s'y attendre, la plupart (35%) des répondants ont indiqué que l’intégration avec les outils déjà en place constitue le défi majeur s’il s'agit de la mise en œuvre des technologies NFV/SDN. Ceci était suivi par la culture (23%), car l’ingénierie du réseau, les opérations et les fournisseurs doivent refaire et repenser le développement du « nuage ».

 

À propos de létude

Comarch, fournisseur global des logiciels et des services, a confié l’élaboration du rapport de recherche sur l’État de transformation numérique en télécommunications à Heavy Reading.

HEAVY READING a interrogé 119 participants des entreprises telles qu’AT&T, BT, Colt, Comcast, Orange, T-Mobile, Telefonica, Verizon et Vodafone.

Presque la moitié (49%) des répondants travaillent pour les opérateurs du Tier1 affichant plus d’un milliard de dollars de revenus et dont la majorité dépasse 5 milliards de dollars de revenus.

 

À propos de Comarch

Comarch est un fournisseur global des logiciels et des services. L'entreprise a plus de 20 ans d’expérience dans le domaine de conception, mise en œuvre et intégration des solutions IT, et a réalisé de nombreux projets pour les plus grandes marques du secteur, telles que Telefónica, Vodafone, BP, Deutsche Telekom, Diageo et Unilever. Comarch a créé une unité spécialisée dans le développement des logiciels et services dédiés aux plus grandes enseignes, y compris Telefónica, Deutsche Telekom, Vodafone, KPN et Orange.

L’unité conçoit des solutions adaptées aux besoins et exigences des compagnies de télécommunications orientées notamment sur : l’augmentation des revenus et de l’efficacité opérationnelle, la simplification des systèmes, réduction des coûts, l’optimisation de l’expérience client, la création des nouveaux services et leur mise plus rapide sur le marché. Les solutions OSS et BSS de Comarch sont régulièrement classées dans les rapports Magic Quadrant de Gartner, et ceci à partir de sa première publication. Comarch a été apprécié pour son travail dans l’industrie de télécommunications par des analystes comme Gartner, Forrester, Informa et Frost & Sullivan. 

Share